J’ai vraiment rencontré la Photographie en 2012 et elle m’a sauvé la vie…A cette époque, je ne ressentais plus mon corps, je n’osais plus me regarder dans un miroir, je ne savais plus vraiment qui j’étais…Et l’appareil photo que j’utilisais surtout pour mettre en lumière mon entourage et ma fille, m’a appelée…Cette formulation peut paraitre bizarre, mais c’est la seule qui me vient à l’esprit…Je refusais que quiconque me prenne en photo, et là, comme une urgence, il fallait que je me voie sur des images concrètes, que je visualise mon mal-être…J’ai alors mis mon appareil sur un pied et ai réalisé des séries d’autoportraits…Non seulement cette démarche m’a permis d’exprimer ce que je ressentais et m’a ancrée dans mon corps, mais elle m’a surtout ouvert une porte : si me voir en images m’avait aidée, je pouvais peut-être aussi aider d’autres femmes, d’autres hommes, qui éprouvaient par rapport à leur corps ce que j’avais éprouvé, à se réconcilier avec leur image…

Sans le savoir, j’avais vécu une expérience de photographie thérapeutique…L’image peut, en effet, aider à apprivoiser son corps et (re) trouver confiance en soi…Les rencontres se sont enchainées : des amis photographes m’ont encouragée à montrer mes autoportraits; Emilie Danchin m’a initiée à la Photothérapie, et depuis, je mesure sans cesse, avec gratitude et émerveillement, la puissance de cet outil magnifique grâce à celles et à ceux qui m’accordent leur confiance…

« Je est une autre… »

Variations sur le thème rimbaldien

Elles

Séléné

 Hécate

Tanit

Symbiose 1

Symbiose 2

Mnémosyne

« Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses » P.Eluard